Booster la délivrabilité de son adresse email pour du cold emailing

5 min
B2B
Acquisition
Canal :
Emailing
Levier :
Cold emailing
Vérifier la délivrabilité de son nom de domaine sur Glockapps. Si le résultat est supérieur à 90%, passer à l’étape 5. Sinon suivez les prochaines étapes. (Si l’adresse a un taux de spam > 10%, achetez un nouveau nom de domaine dédié au cold emailing).
Créer une adresse email sur Google Workspace et l’associer à son hébergeur.
Faire le paramétrage technique SPF / DKIM / DMARC de son adresse email afin qu’il soit reconnu par les boites mails de ses prospects et accepté (c’est un peu comme vos numéros de passeport pour passer la douane).
Vérifier l’impact sur la délivrabilité avec l’outil GlockApps et viser un taux > à 90%
Préparer l’email au cold emailing en envoyant une trentaine d’emails par jour en automatique avec l’outil Lemwarm.
📣 Ce tuto a été écrit avec la collaboration de

Théo Guillaumin

Étape 1

Vérifier la délivrabilité de son nom de domaine sur Glockapps

Dans ce Tuto, nous allons prendre l’exemple de Marketing Flow. Nous avons une adresse email hello@marketingflow.fr mais nous ne voulons pas l’utiliser pour faire du cold emailing pour ne pas risquer d’impacter sa délivrabilité.

Nous allons donc commencer par tester un email secondaire : hello@pierreguilbaud.fr

👉 Allez sur l’outil GlockApps et créez un compte :

👉 Cliquez sur “Start” pour profiter de vos 3 crédits offerts :

Si vous souhaitez réutiliser l’outil après vos 3 tests, je vous conseille de prendre l’option “pay as you go” qui ne coûte que 1$ par test (qui se trouve juste à droite du mot “Subscription”).

👉 Cliquez sur l’option “Spam test” :

👉 Puis cliquez sur Next :

👉 Ouvrez votre boite mail, créez un nouvel email et ajoutez les 2 éléments suivants :

  • Le 1 dans la partie contenu de l’email
  • Le 2 dans la partie destinataire de l’email
  • Et ajoutez “Test” en objet

👉 Comme ceci, puis cliquez sur Envoyer :  

👉 Une fois l’envoi effectué, cliquez sur “View report” afin d’obtenir votre score de délivrabilité et surtout les recommandations pour l’améliorer

En scrollant vers le bas, vous verrez votre délivrabilité par type de boite mail :

👉 Cliquez sur “Action Steps” pour découvrir les recos :

✅ Vous n’avez plus qu’à suivre les recommandations personnalisées.

Généralement, les 3 actions qui ont le plus d’impact sont de bien paramétrer son SPF, DKIM et DMARC. Ce sont des DNS à mettre à jour sur votre hébergeur. C’est un peu vos passeports en ligne pour entrer dans toutes les boites mails (pour plus de détails, voici un article cool).

C’est un peu technique, mais ne vous inquiétez pas, on va vous montrer comment faire étape par étape :).

Cependant après réflexion, l’email “hello@pierreguilbaud.fr” n’est pas pertinent à utiliser pour faire du cold emailing. En effet, il envoie plus de 2000 emails par jours aux p’tits hacks marketing et sa réputation a déjà été bien entachée (=> 30% spam).

Afin de maximiser nos chances de délivrabilité sur du cold emailing, nous allons acheter un nouveau nom de domaine. Si cette étape ne vous intéresse pas, passez directement à l’étape 2 pour créer une adresse email sur Google Workspace.

👉 Allez dans votre hébergeur et cherchez un nom de domaine en ajoutant une variante à votre nom de domaine initial

Dans notre cas, on va ajouter un tiret entre marketing et flow :


Votre nouveau domaine est prêt à être pimpé pour faire de la prospection.

Étape 2

Créer une adresse email sur Google Workspace et l’associer à son hébergeur

👉 Rendez-vous sur Google Workspace et cliquez sur “premier pas” afin de créer un compte.

👉 Choisissez l’option avec votre propre domaine

👉 Ajoutez votre nom de domaine :

✅ Votre compte Google Workspace est créé.

Il est temps de le paramétrer.

👉 Commencez par valider votre nom de domaine

👉 Copiez le code de validation proposé par Google Workspace :

👉 Rendez-vous ensuite dans la zone DNS de votre hébergeur :

👉 Ajoutez une nouvelle entrée :

👉 Choisissez TXT puis cliquez sur Suivant :

👉 Collez le code dans la box Valeur puis cliquez sur suivant :

✅ Nom de domaine validé !

👉 Nous allons maintenant activer Gmail pour vous créer une adresse :

👉 Pour l’activer, commencez par aller dans votre zone DNS, filtrez “MX” et supprimez tous les champs existants :

👉 Ensuite, retournez sur Google Workspace afin de récupérer les nouveaux champs MX à ajouter à votre hébergeur :

👉 Ajoutez-les un par un sur votre hébergeur en ajoutant une nouvelle entrée MX puis en copiant collant la priorité et la cible, comme ceci :

👉 Une fois tous les MX ajoutés, cliquez sur “Activer Gmail” :

Votre adresse Google Workspace est créée et bien associée à votre hébergeur.

Il est temps de la paramétrer pour améliorer son niveau de délivrabilité.

Étape 3

Faire le paramétrage technique SPF / DKIM / DMARC

Cette partie est la plus technique du tuto.

Il va falloir s’accrocher : prenez un café, une banane et zeparti.

On va commencer par paramétrer le SPF du domaine.

👉 Retournez dans la zone DNS de votre hébergeur et ajoutez une nouvelle entrée :

👉 Choisissez SPF puis cliquez sur suivant :

👉 Cochez les cases comme ceci :

👉 Copiez-collez “_spf.google.com” dans la box “include” et cochez “oui mais utiliser le safe mode”.

✅ Votre SPF est validé.

Nous allons maintenant paramétrer le DMARC.

👉 Ajoutez une nouvelle entrée DMARC sur votre hébergeur :

👉 Complétez les 5 champs comme sur le visuel puis cliquez sur “suivant” :

✅ Votre DMARC est validé.

Une fois qu’on a fait ça, il ne nous reste plus qu’à paramétrer le DKIM.

Mais il faut attendre 48h à 72h avant de pouvoir le faire.

👉 Une fois cette période passée, cliquez sur “Google Admin”, puis “Google Workspace”, puis “Gmail” :

👉 Cliquez sur “Authentifier les emails”

👉 Puis cliquez sur “Générer un nouvel enregistrement” :

👉 Cliquez sur “Générer”:

Cela fait apparaitre la clé DKIM :

👉 Rendez-vous sur votre hébergeur pour ajouter une nouvelle entrée DNS :

👉 Ajoutez une entrée TXT :

👉 Ajoutez la clé DKIM puis validez :

✅ Votre DKIM est enregistré.

À partir de maintenant, il va falloir attendre 48h pour bien s’assurer que le serveur DNS soit bien activé.

👉 Une fois les 48h passées, cliquez sur “Lancer l’authentification”

✅ Et voilà, votre DKIM est validé.

Votre nom de domaine est bien paramétré.

Étape 4

Retester la délivrabilité de son adresse email sur Glockapps

👉 Lancez un Spam test comme dans l’étape 1 :

👉 Et checkez les résultats :

✅ Boom, taux de délivrabilité > à 90%.

Vous venez de créer une base super saine, il ne vous reste plus qu’à suivre la dernière étape avant de lancer vos premières campagnes.

BONUS

Réchauffer votre adresse email pour maximiser sa délivrabilité

Dans cette étape, nous allons utiliser l’incontournable outil de Sales automation : Lemlist.

Cet outil va envoyer une trentaine d’emails par jour à votre place pour améliorer sa réputation avant de lancer vos campagnes.

C’est parfait pour maximiser sa délivrabilité.

Si vous n’avez pas encore un compte, il est temps de le créer (vous pouvez bénéficier de 14 jours gratuits).

👉 Une fois votre compte créé, connectez votre compte Google à Lemlist :

👉 Donnez l’accès à Lemlist :

✅ Votre email est connecté à Lemlist.

Il est temps de le réchauffer.

👉 Rendez-vous sur Lemwarm :

👉 Paramétrez Lemwarm et cliquez sur “start” :

✅ Lemlist va vous améliorer la dérivabilité de votre email au quotidien.

Une fois Lemwarm lancé, nous vous conseillons d’attendre au moins 5 jours avant d’envoyer votre première campagne.

À vous de jouer ! :)
Pierre & Mégane, fondateurs de Marketing Flow