Préparer son compte Facebook ads au scaling en testant efficacement ses créas

8 min
B2B
B2C
Acquisition
Canal :
Facebook
Instagram
Levier :
Publicité
Lister les éléments principaux qui composent une “créa” dans un fichier de test. Pour chaque élément, lister ensuite les paramètres principaux que l’on peut faire varier : cela servira de base pour tester de nouvelles créas en continu.
Concevoir les 3 premières créas à tester grâce à la technique des angles créatifs. Et lancer son premier test.
Définir 2 critères de décision qui permettent de décider si une créa est performante ou non. On ne décide pas avec son instinct : on se fie avant tout à la donnée !
Mettre en place un processus d’itération pour tester de nouvelles créas en continu, alimenter son fichier de test et analyser correctement les données. In fine, cela permettra de ne jamais être à court d’idée et de lutter contre la fatigue publicitaire.
Tester efficacement ses vidéos en changeant l’accroche.
📣 Ce tuto a été écrit avec la collaboration de
Étape 1

Lister les éléments principaux qui composent une “créa” et les différents paramètres à tester

Une créa c’est : un visuel + un texte + un titre + un CTA + une description (elle apparait sous le titre, si celui-ci n’est pas trop long) :

Tous ces éléments doivent être testés car on ne sait jamais à l’avance ce qui fonctionnera le mieux pour votre business : un texte long ? Court ? Des vidéos ? Des carrousels ?

👉 Pour chacun des 5 éléments, listez les paramètres que vous souhaitez tester. Voici ceux que l’on vous conseille pour commencer :

  • Visuel

=> Le format : image, vidéo, carrousel, collection (B2C uniquement), Instant experience

Vous retrouverez toutes les infos sur les formats publicitaires ici.

=> Le sujet du visuel (de quoi je parle dans mon visuel ? qu’est-ce que je montre ?). Pour Marketing Flow, on en a identifié 3 : les p’tits hacks, la bibliothèque Growth, l’accompagnement personnalisé.

  • Texte

=> La taille du texte : court, moyen, long

=> Lien : ajoute-t-on le lien vers la landing page directement dans le texte aussi ?

  • Titre

=> Le type de titre : description du bénéfice client, code promo, verbe d’action

  • CTA

=> Le type de CTA parmi les différentes options que propose Facebook : en savoir plus, acheter, s’abonner, télécharger, installer etc. (cela dépend de votre business bien sûr)

👉 Rassemblez tout dans un Spreadsheets (vous pouvez aussi utiliser notre template) en utilisant la fonction “Validation des données” pour mettre en place des listes déroulantes.

Les listes déroulantes permettront de limiter les problèmes de calculs que l’on mettra en place à l’étape 4.

PS : vous pouvez aller encore plus loin et tester, par exemple, la présence ou non d’emojis dans le texte. À vous de faire votre tambouille !


Vous avez un fichier qui regroupe les paramètres principaux à tester pour chaque élément de créa.

Étape 2

Concevoir ses 3 premières créas et lancer son premier test

L’heure est venue de mettre les mains dans le cambouis et d’imaginer les 3 premières créas que vous allez tester !

Pour commencer, vous allez mettre en concurrence :

  • Une image
  • Une vidéo
  • Un carrousel

👉 Choisissez un angle créatif et écrivez un texte, titre et description en fonction.

Pour en savoir plus sur la technique des angles créatifs, on vous conseille de lire l’étape 1 du Tuto Maximiser la conversion de son offre en A/B testant sa proposition de valeur avec Facebook Ads.

En résumé, il s’agit de choisir une émotion que ressent votre client idéal lorsqu’il utilise votre service/produit. Et d’orienter votre copywriting pour donner un aperçu de l’émotion que pourrait ressentir votre prospect.

Par exemple pour Marketing Flow : Efficacité => grâce à la bibliothèque de Marketing Flow, je suis sûr(e) de gagner du temps car je n’ai pas besoin de chercher moi-même les derniers hacks => “Arrêtez de chercher le dernier hack marketing, on l’a trouvé”.

👉 Créez ensuite vos 3 visuels. Et remplissez votre tableau !

Comme ceci pour Marketing Flow par exemple (avec l’angle “efficacité”) :

Si vous avez peu de temps, voici les éléments de créa classés selon leur niveau d’influence sur la performance : à choisir, passez plus de temps sur le premier 😉

  1. Visuel
  2. Titre
  3. Texte
  4. CTA
  5. Description

👉 Créez maintenant une campagne de conversion dédiée à vos tests : elle vous servira de laboratoire.

Voici les paramètres à utiliser :

  • Budget quotidien (CBO : campaign budget optimization) égal à 3x votre CAC optimal
  • 1 ensemble de publicité qui cible une audience gagnante (cf. Flow #25). Tant que cette audience n’est pas épuisée (ie taux de répétition sur 7 jours < 1,5 et taux de première impression > 60%), vous la garderez pour vos tests continus.
  • 3 publicités contenant chacune votre texte, titre et description et 1 visuel différent chacune (image, vidéo, carrousel).

Fiou, premier test lancé ! Maintenant, il va falloir décider comment on choisit les gagnants (si gagnant il y a).

Étape 3

Définir des critères de décision pertinents pour juger si une créa est approuvée ou non

C’est la partie la plus stratégique de ce Flow car une bonne créa, ce n’est pas une créa qui génère beaucoup de likes ou de commentaires, contrairement à ce que beaucoup pensent. C’est une créa qui génère du chiffre d’affaires.

Voici donc les 2 critères de décision à prendre en compte pour valider/invalider vos tests :

  1. Votre CAC optimal
  2. Le budget minimum à dépenser

  • Le CAC optimal

Calcul : CAC = montant dépensé en pub / nombre de ventes générées.

C’est donc le prix que vous êtes prêt à payer pour une conversion.

Plus d’infos sur cet article de blog de Neil Patel.

👉 À vous de jouer pour définir votre CAC optimal.

#protip : Si vous êtes en B2B ou que vous avez un cycle d’achat long (emailing, réservation de démo, appel de découverte, etc.), vous devez définir combien vous êtes prêts à payer pour obtenir un prospect qualifié, qui lui génèrera du chiffre d’affaires grâce à votre stratégie emailing par exemple. Une conversion peut être un achat, une souscription à la newsletter, une réservation de démo, etc.

  • Le budget minimum à dépenser

Chacune des créas que vous testez doit avoir reçu un budget équivalent à au moins 3 fois le montant de votre CAC optimal pour que vous puissiez la valider ou non.

Dans les faits, il arrive souvent qu’une créa (souvent les vidéos) prenne le dessus sur les autres et reçoivent 99% du budget => sortez-la de votre ensemble de publicité pour laisser leur chance aux autres de performer.

👉 Dès que vos 3 créas auront reçu ce budget, vous pourrez statuer et définir laquelle (ou lesquelles) ont remporté le test

Vous avez maintenant les 2 critères de décision qui vous permettent de valider ou non les créas de votre campagne de test, avant de les scaler (= mettre un gros budget dessus).

Étape 4

Tester en continu de nouvelles créas pour lutter contre la fatigue publicitaire dans sa campagne de test dédiée

Tester 3 premières créas, c’est bien : cela vous donne une première idée du format qui plait à votre cible. Mais on ne va pas s’arrêter là !

L’idée est maintenant de mettre en ligne de nouveaux tests régulièrement dans cette même campagne et toujours en gardant la même audience (soit une audience “gagnante”, soit une audience en broad targeting, càd sans aucun ciblage). Et de tenir à jour un fichier pour en garder une trace.

Au début, votre fichier sera assez pauvre. Mais après plusieurs semaines de tests, vous aurez une idée bien précise de ce qui fonctionne vraiment pour votre business !

👉 Si vous dépensez moins de 500€/jour, relancez 3 nouveaux tests toutes les deux semaines. Si vous dépensez plus, prévoyez de lancer de nouveaux tests toutes les semaines.

Adaptez ce rythme en fonction de vos besoins, ce n’est qu’une indication :)

👉 Laissez tourner vos tests jusqu’à ce que chaque pub ait reçu le budget minimum défini à l’étape 3.

Une fois que c’est fait, reportez vos résultats :

👉 Désactivez vos créas perdantes et dupliquez votre (vos) créa(s) gagnante(s) dans votre campagne d’acquisition.

Option 1 : sélectionnez votre pub et cliquez sur “Dupliquer”.

Option 2 : Utilisez la fonction “post ID” pour être sûr(e) de garder l’engagement déjà généré sur votre publicité.

Comme ceci :

Pour trouver l’ID, ouvrez la publicité gagnante dans Facebook avec les commentaires :

Puis copiez l’ID situé dans l’URL :

#protip : si vous n’avez pas généré d’engagement, vous pouvez aussi la dupliquer d’abord dans votre campagne de retargeting (auprès d’une audience chaude, qui vous connait). Laissez-la tourner quelques jours pour générer de l’engagement puis dupliquez-la dans votre campagne d’acquisition.

👉 Une fois que vous avez réalisé un nombre significatif de tests (au moins une dizaine), analysez les tendances globales qui se dégagent en créant un nouvel onglet dans votre Spreasheet (dispo dans notre template).

Voici un exemple pour un compte mature qui a déjà plusieurs semaines de tests derrière lui :

Comment lire ce tableau ?

La colonne “Proven” donne le nombre de créas validées qui contenaient le paramètre de la ligne associée :

  • Exemple => toutes les créas mises en ligne avec un texte court ont été validées
  • Exemple => 83% des créas avec un texte sans lien ont été validées

Cela vous permet d’être encore plus efficaces dans vos tests et d’orienter vos créas tout de suite en fonction de ce qui marche pour votre compte => si je lance une nouvelle offre demain, j’utiliserai une vidéo avec un texte court, sans lien et je donnerai un code promo dans le titre.

#protip : ce tableau est aussi super pratique pour onboarder vos graphistes et marketeurs : en un clin d’œil ils comprennent comment marchent vos campagnes.

👉 N’oubliez pas d’envoyer régulièrement vos 5 meilleures et moins bonnes créas à vos graphistes : cela les aidera à comprendre ce qu’aime votre cible.

Petite remarque :

Certains media buyers utilisent la fonction “Dynamic creatives” (disponible au niveau de l’ensemble de publicité) pour mettre en concurrence plusieurs visuels, textes et titres. L’algorithme montre automatiquement plusieurs combinaisons de ces différents éléments aux utilisateurs Facebook. On peut ensuite savoir quel texte (ou autre élément) fonctionne en moyenne mieux que les autres. L’idée étant de scaler une créa qui combine le meilleur visuel avec le meilleur titre et le meilleur texte.

Nous avons testé cette technique à de nombreuses reprises et n’avons jamais obtenu des résultats concluants : le scaling ne fonctionnait jamais. Mais c’est une technique qui semble fonctionner pour certains business : à vous de tester !


Et voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour booster la performance de votre acquisition.

BONUS

À vous de jouer ! :)
Pierre & Mégane, fondateurs de Marketing Flow