L’effet d’ambiguïté

1961, Daniel Ellsberg.

Source : Siecon.org

icone guillemets

Quand il y a une alternative ambigüe, je préfère toujours l'option pour laquelle j'ai le plus d’informations.

L'expérience menée

par Daniel Ellsberg.

L'effet d'ambiguïté a été étudié pour la première fois par Daniel Ellsberg en 1961, quand il a mené une expérimentation connue sous le nom de «paradoxe d'Ellsberg».

L'expérience proposait aux participants l’opportunité de jouer à un jeu dans lequel ils devaient tirer aveuglément une balle dans une boîte et deviner sa couleur pour gagner $20.

Ils pouvaient choisir de tirer la balle dans l'une des deux boites :

  1. La première qui contenait 50 balles rouges et 50 balles vertes.

  2. La seconde qui contenait 100 balles rouges et vertes dans une proportion inconnue.

Le résultat

Les résultats ont montré que la plupart des participants préféraient choisir dans la boîte 50/50.

Même si la deuxième boite pouvait peut-être avoir une répartition plus avantageuse pour deviner, ils ont préféré utiliser uniquement les informations à leur disposition.

Quand il y a une alternative ambigüe, on préfère toujours l'option pour laquelle nous avons le plus d’informations.

Notre recommandation

Partage un maximum d’informations pour aider tes prospects :

  • Les détails techniques de ton produit
  • Comment ça marche ?
  • Les étapes qu’il va vivre s’il décide de passer par toi (pour l’aider à se projeter)
  • Les garanties, les délais de livraison, la politique de retours
  • Les résultats que l’on peut espérer
  • Pour qui c’est vraiment utile ? Pour qui ça ne l’est pas ?
  • Les moyens de paiements et de financements
  • Pourquoi toi et pas un autre ?


Si ton concurrent est capable de mieux expliquer ces informations, alors tu seras l’alternative ambigüe.

À vous de jouer ! :)
pierre et mégane marketing flow