Hack #65

Friction avec style.

La friction. C’est le mot à bannir de toute expérience utilisateur. Il faut la supprimer ou la réduire au maximum. Et si la friction pouvait être bien accueillie ?
Objectif du hack

Augmenter le taux de réalisation d’une action.

Processus

Déterminez un objectif / une action que vous voulez que vos utilisateurs réalisent :

> Donner une adresse email

> Partager un contenu

> Donner une review

> Payer

Créez une ressource qui leur apporte énormément de valeur (qui répond à un de leur problème).


Ajoutez des étapes entre le moment où l’utilisateur démontre qu’il souhaite la ressource et le moment où vous lui livrez vraiment.


Demandez-lui plusieurs fois de réaliser l’action souhaitée jusqu’à ce qu’il craque.

Pour cela, vous pouvez utiliser plusieurs types d’arguments à chaque étape :


> Les bénéfices que cela va lui apporter

> Le % de personnes qui l’ont fait #preuvesociale

> Le temps et les efforts que vous avez mis dans la création

> L’humour

L’utilisateur n’est pas réellement obligé d’accomplir l’action souhaitée pour recevoir la ressource. Il peut toujours faire le choix de passer les étapes avec les arguments que vous avez ajoutés.

Si la ressource que vous allez lui offrir a vraiment de la valeur, cela ne le dérangera pas de passer par quelques étapes supplémentaires. Et il se peut qu’il finisse par craquer, car vous l’aurez convaincu.

Voici l’exemple parfait pour illustrer ce hack :


L'humoriste Pierre-Emmanuel Barré a mis son spectacle en streaming gratuit et propose de participer en mettant ce que l'on veut.


Il est aussi tout à fait possible de ne pas payer.

Mais dans ce cas-là, il nous fait passer par 4 étapes plus surprenantes les unes que les autres :

1. Un montage de lui en SDF avec le CTA : "Je ne me suis pas trompé, je veux regarder le spectacle gratos."

2. Un montage de lui en enfant qui fait la manche avec le CTA : "Je ne me suis pas trompé, je veux regarder gratuitement et j'ai voté Emmanuel Macron au 1er tour".

3. Un montage de lui en chien errant avec le CTA : "Je me suis pas trompé, je veux regarder gratuitement et je suis Emmanuel Macron."


4. Une fausse vidéo du spectacle de 30 secondes où on se fait incendier par un homme déguisé en PEB parce qu'on ne paie pas.

Et ce n'est qu'après cette étape que l'on arrive au spectacle en streaming.

J'ai trouvé cette expérience géniale parce qu'elle colle parfaitement avec l'univers de l'humoriste.

Je pense que c’est la clé pour ajouter de la friction.

Il faut qu’elle colle à votre ton et votre univers et qu'elle débouche forcément par une expérience forte en valeur.

Retour à la liste de hacks